Dr Alison Allan : “Le temps est le plus grand défi de la recherche sur le cancer du sein”.

Share

Dr Alison AllenLe laboratoire de recherche du Dr Alison Allan se trouve au 4e étage du London Health Sciences Centre (LHSC). Le laboratoire est un véritable royaume de la science où le Dr Allan étudie le processus de métastase, qui se produit lorsque les cellules cancéreuses se propagent de la tumeur primaire à d’autres parties du corps. Le cancer du sein fait l’objet d’une attention particulière dans le programme de recherche du Dr Allan.

Mais lorsqu’elle descend de deux étages, elle découvre un centre de soins pour cancéreux rempli de patients qui suivent un traitement contre le cancer. Il s’agit de vrais patients dans de vrais domaines cliniques, et le Dr Allan trouve inspirant le cadre de son travail, où la recherche sur le cancer et les soins cliniques se déroulent ensemble.

“Lorsque je suis arrivée au LHSC pour mon post-doc, j’ai commencé à travailler avec le Dr Ann Chambers, qui est une experte internationale dans le domaine des métastases et du cancer du sein en particulier. Notre unité de recherche translationnelle sur le cancer du sein, fondée en partenariat avec la Société canadienne du cancer du sein, offre un environnement où les chercheurs peuvent interagir avec les médecins et les patients. Je suis en contact avec des patients tous les jours. C’est ce qui m’a motivé à rester dans la recherche sur le cancer du sein et qui me motive encore chaque jour”, déclare le Dr Allan.

Bien que le taux de survie au cancer du sein s’améliore, cette maladie reste la principale cause de décès par cancer chez les femmes dans le monde. Le Dr Allan explique que les métastases sont la partie la plus critique du cancer, car la plupart des patients ne meurent pas de leur tumeur primaire. Ils meurent généralement d’une maladie métastatique.

“Malheureusement, même si le cancer du sein a été diagnostiqué à un stade précoce et que la patiente a subi avec succès une intervention chirurgicale et d’autres traitements, les cellules cancéreuses peuvent s’échapper de la tumeur primaire et passer dans la circulation sanguine. Elles peuvent circuler dans tout le corps et envahir des organes éloignés comme les poumons, le foie, les os et autres. C’est ce qui tue 80 % des patients atteints de cancer”.

Le poumon est l’un des organes vers lesquels le cancer du sein, en particulier les types les plus agressifs comme le triple négatif et le HER2-positif, a tendance à se propager. Pourquoi cela se produit-il ? D’après les conclusions de l’équipe du Dr Allan, certaines cellules cancéreuses agressives du sein expriment une protéine appelée CD44 à leur surface cellulaire. Ces cellules sont particulièrement susceptibles de se déplacer dans la circulation sanguine, d’atteindre le poumon, d’interagir avec les protéines spécifiques du poumon et de se développer dans le poumon, formant de nouvelles tumeurs.

Les cellules cancéreuses du sein CD44+ et ces protéines spécifiques produites par le poumon lui-même travaillent ensemble comme des crochets qui s’accrochent l’un à l’autre. Que se passe-t-il si vous rompez leur interaction ? “Nous pensons que dans ce cas, nous pouvons réduire l’activité métastatique. Dans notre laboratoire, nous avons déjà identifié cinq protéines pulmonaires spécifiques qui interagissent directement avec les cellules cancéreuses du sein CD44+. Nous avons étudié les moyens de perturber ces interactions et identifié un ensemble de cibles susceptibles de bloquer ces cinq protéines pulmonaires spécifiques. Je pense que cette approche nous aidera à développer de nouvelles thérapies pour traiter les métastases pulmonaires du cancer du sein”, déclare le Dr Allan.

Récemment, le Dr Allan et son équipe ont reçu des fonds pour lancer le processus de développement préclinique de médicaments. “Nous travaillons avec le Dr Raimar Löbenberg du Centre de développement et d’innovation des médicaments de l’Université de l’Alberta. C’est un pharmacien qui a de l’expérience dans la production de médicaments inhalables tels que ceux utilisés pour traiter l’asthme et d’autres maladies respiratoires. Il conditionnera les cibles que nous avons identifiées sous cette forme, puis nous testerons le fonctionnement de l’approche d’administration de médicaments par inhalation. Si c’est le cas, cela pourrait déboucher sur un médicament efficace et facile à utiliser pour réduire les métastases du cancer du sein à l’avenir”.

Combien de temps faudra-t-il pour obtenir enfin un médicament qui fonctionne ? “Si tout se passe parfaitement, 8 à 10 ans. C’est encore long. Nous cherchons à traiter les métastases avec succès, mais aussi à évaluer la capacité préventive de nos cibles. Nous avons des cibles très spécifiques et nous les délivrons spécifiquement dans le poumon. J’espère qu’il en résultera plus d’efficacité et beaucoup moins de toxicité. Plus la toxicité sera faible, plus nous pourrons espérer utiliser notre futur médicament pour prévenir les métastases du cancer du sein dans les poumons, et pas seulement pour les traiter.

Une autre orientation de la recherche du Dr Allan est le développement de biomarqueurs sanguins qui aideront à la détection précoce des métastases et à l’évaluation de l’efficacité des traitements anticancéreux chez les patients atteints d’une maladie métastatique. “Cela ressemble à un test sanguin ordinaire. Il suffit de 10 ml de sang. Nous recherchons des cellules tumorales viables qui flottent dans la circulation sanguine. Il s’agit d’une version de la technologie de la biopsie liquide, qui a récemment donné des résultats impressionnants. Cependant, nous pouvons analyser l’ensemble des cellules cancéreuses, alors que la biopsie liquide traditionnelle recherche des fragments d’ADN dans les cellules tumorales. Nous disposons de davantage d’options pronostiques et prédictives car nous pouvons récupérer les cellules cancéreuses et les étudier en laboratoire pour déterminer si elles sont plus agressives ou si elles ont changé de caractéristiques. Cela nous permet d’en savoir un peu plus sur la maladie en temps réel”.

“Le temps est le plus grand défi de la recherche sur le cancer du sein”, affirme le Dr Allan. “Chaque matin, en entrant dans le bâtiment du LHSC, je vois des patients atteints de cancer. Parfois, je vois des femmes de mon âge avec des enfants, et je sens combien les choses prennent du temps en science. Je ressens l’urgence. Je veux que les choses aillent plus vite pour que notre travail puisse bénéficier à plus de patients”.

La recherche translationnelle – qui met l’accent sur le passage rapide des résultats du laboratoire aux patients – est une bonne option pour accélérer les progrès, estime le Dr Allan. Cette approche est largement connue sous le nom de “from bench to bedside” (du laboratoire au chevet du patient), mais ici, à Londres, nous aimons aussi penser à la direction “bedside to bench” (du chevet du patient au laboratoire). Nous discutons beaucoup avec nos collègues cliniciens et nous écoutons les problèmes qu’ils rencontrent dans les cliniques avec leurs patients. Nous transmettons ensuite leurs préoccupations et leurs idées au laboratoire et voyons ce que nous pouvons faire. Il s’agit d’un processus circulaire plutôt que directionnel. C’est un dialogue.

Le Dr Allan accueille des étudiants diplômés dans son programme de recherche. “Nous formons la prochaine génération de chercheurs sur le cancer du sein en plaçant les patients au centre de la recherche. Nous ne pourrons peut-être pas guérir le cancer du sein métastatique, mais nous pouvons en faire une maladie chronique. Nous pouvons donner aux patients une vie longue, saine et productive. Au lieu de mourir jeunes d’un cancer du sein, les patientes vivront une vie longue et heureuse, entourées de leurs enfants et petits-enfants. Pourquoi ne pas le faire ? Je pense que c’est un objectif très réaliste”.

Soutenez des chercheurs comme la Dre Alison Allan et d’autres en envisageant de faire un don à la Société canadienne du cancer du sein. Pour savoir comment vous pouvez aider à financer des recherches qui sauvent des vies, visitez le site bcsc.ca/donnez.

 

L’histoire du Dr Alison Allan a été transcrite à partir d’entretiens menés par des bénévoles du BCSC.
Natalia Mukhina – Journaliste spécialisée dans la santé, reporter et défenseur de la recherche sur le cancer

Natalia Mukhina - Journaliste santéNatalia Mukhina, titulaire d’une maîtrise en études de santé, est journaliste spécialisée dans la santé, reporter et défenseur de la recherche sur le cancer, avec une attention particulière pour le cancer du sein. Elle tient un blog sur les dernières possibilités de diagnostic et de traitement, les développements pharmaceutiques, les essais cliniques, les méthodes de recherche et les progrès médicaux dans le domaine du cancer du sein. Natalia a participé à de nombreuses conférences sur le cancer du sein, notamment au 18e programme de défense des patients lors du 38e symposium sur le cancer du sein de San Antonio. Elle est membre de l’Association des journalistes de la santé.

How to

Support an Event

Make a contribution to a fundraiser being held in support of Breast Cancer Canada. You can search for the organization or person you wish to support; or click on the event name to make a general donation to the Raise More initiative of your choice.

How to

Sponsor

Thinking about becoming a corporate partner of Breast Cancer Canada? Amazing. We work with all types of organizations. We’ll help you deliver results which are measurable. National or local.

A partnership with Breast Cancer Canada is a win-win. It improves employee engagement, boosts morale, fosters a tighter culture. It raises your organization’s profile and demonstrates your support for breast cancer research. To customers. To employees. To suppliers. Most of all – it makes a positive impact for those affected directly by breast cancer.

We’ll raise money for life-saving breast cancer research, together.

Let’s talk about building your program!

Contact Charlene Politano today to get started.
Email: [email protected]
Phone: 1-800-567-8767 or 416-352-8567

To make an online corporate donation, please click here.

If you would like to explore other ways to give, we invite you to learn more.

How to

Fundraise

Join the Raise More Challenge

The more money we raise, the sooner we can end breast cancer. The more time researchers have in the lab. The more technology they can use. The more support we can get. Advancements in early detection and personalized treatment are in reach, and with your help to raise funds, we can find a cure sooner.

There are many ways to fundraise – whether you want to create a competition or tournament, fundraise with your team, challenge your colleagues, host a pink party, have a bake sale or cook-off, the idea is to raise more for breast cancer research.

Breast Cancer Canada will empower you with all the tools you need for a successful fundraiser, and if you need more information, contact Dawn Hamilton at: [email protected]  

I am a

Corporate Donor

Support life-saving breast cancer research. A corporate donation is a simple and efficient way to demonstrate your corporate support.

To make a one-time or reoccurring corporate donation online, please click here.

Learn more about

How to Sponsor

Thinking about becoming a corporate partner of Breast Cancer Canada? Amazing. work with all types of organizations. We’ll help you deliver results which are measurable. National or local.

A partnership with Breast Cancer Canada is a win-win. It improves employee engagement, boosts morale, fosters a tighter culture. It raises your organization’s profile and demonstrates your support for breast cancer research. To customers. To employees. To suppliers. Most of all – it makes a positive impact for those affected directly by breast cancer.

We’ll raise money for life-saving breast cancer research, together.

Let’s talk about building your program!

Contact Dawn Hamilton today to get started.
Email: [email protected]
Phone: 1-800-567-8767 

To make an online corporate donation, please click here.

I am a

Legacy Donor

Over the last 30 years, many generous donors have left a legacy to Breast Cancer Canada in efforts to advance breast cancer research.

No matter what the form of your gift, you will be remembered by your legacy which will live on through each of the lives you touch with your gift.

Learn more about

Legacy donor

Leave a legacy. Plan for a future gift.

  • Leave a gift in your will
  • Donating a life insurance policy
  • Donate a TFSA, RRSP, or RRIF

Support Breast Cancer Canada with a future gift to create a better future for breast cancer patients. Your gift helps to save lives through early detection and improve outcomes with better treatments.

or more information, please contact Natalina Hamilton: [email protected]


LEAVE A GIFT IN YOUR WILL

This is often called a bequest. It’s the simplest way to make a legacy gift. A gift in your will has no effect on your current income and your estate receives a charitable donation tax receipt. Here’s a sample of simple bequest wording : “To pay the sum of $_________ OR _______% of the residue of my estate to Breast Cancer Canada.”


DONATING A LIFE INSURANCE POLICY

Life insurance is a way to provide financial security for your family. If the needs of your family are already taken care of, a life insurance policy is a smart way to donate to charity including tax savings for your estate. Speak to your financial advisors for your personalized advice and learn how a gift of life insurance can work for you. Here’s the top-line on ways of leaving gifts of life insurance:


Bequeath your policy to Breast Cancer Canada for the future:

  • Name Breast Cancer Canada as the beneficiary of your policy. BCC will receive your insurance proceeds tax-free. Your estate will receive a donation receipt.


Transfer ownership of a paid-up policy to Breast Cancer Canada now:

  • Want to gift us your existing, paid-up policy right now? Make Breast Cancer Canada the beneficiary and owner of your policy. You will receive a donation receipt for the fair market value of the policy. BCC may redeem the policy now, or hold it and receive the face value in the future – however your gift can be put to best use.


Transfer ownership of a policy on which premiums are still owing to BCC now:

  • Premiums still owing? You can still opt to transfer your policy ownership to BCC. You’ll receive a donation receipt for the policy’s fair market value. Want to make it an ongoing gift? Transfer the ownership to BCC, and still continue to pay the premiums owing. You’ll receive donation receipts for those payments too.


DONATE A TFSA, RRSP, RRIF

Register a significant difference in the lives of those affected by breast cancer. Donate the proceeds of a registered account: Tax-free savings account (TFSA); Registered retirement savings plan (RRSP); Registered retirement income fund (RRIF). It’s a smart way to make a major contribution. Without reducing your current assets. Without subjecting the funds to probate fees. While reducing taxes on your estate through a donation receipt.

Making a gift like this is easy. Designate Breast Cancer Canada as the beneficiary of your registered account.  You benefit from the full use of your account(s) during your lifetime. We receive any remaining funds after your passing.

For more information, contact Natalina Hamilton: [email protected]

I am a

Individual Donor

When you support Breast Cancer Canada, you are helping to improve and save lives through better treatments and early detection of breast cancer.

Learn more about

Gifting securities

Donating securities is becoming more popular, and supports Breast Cancer Canada just like cash donations. Gifts of publicly traded securities (stocks, bonds, mutual funds) are an easy, tax-effective way to make a contribution towards life-saving research that helps with early detection, better treatments, and ultimately  Securities can be of any size and given immediately, or you can bequeath them to Breast Cancer Canada in your will. Just like a cash donation, you’ll get a donation tax credit for your gift of securities.

Today, most securities are held electronically and are easily transferred from your brokerage account to our BCC brokerage account. Your Financial Advisor can make all the arrangements.

For more information, contact Natalina Hamilton: [email protected]

Send e-cards in memory or honour

Bravery is beautiful. That’s why we encourage you to make a donation in honour of a loved one’s own experience with breast cancer. With your donation, we’ll send a email to acknowledge the dedication to the individual or family.

Make a donation with  eCard by dedicating your donation:

Let’s get started

Corporate matching

Multiply the impact of your donation

Fact: thousands of companies will match donations made by employees.

It’s true, and it’s very generous. Want to know if your company will match your donation to BCC? Use the search tool below. It also has access to all the forms, guidelines, and instructions you need to submit a company-matchable gift donation today.

Search Tool

Monthly Giving

Support life-saving breast cancer research every month of the year.

 

When you make a monthly contribution to Breast Cancer Canada, you provide stable funding for year-round campaigning and allow us to continue to support research projects across Canada.

 

To join, simply pre-authorize a monthly deduction from your credit card.

  1. Online:  Donate Now
  2. By Phone: Sign up as a monthly donor by calling Toll Free: 1-800-567-8767
  3. By Mail


Breast Cancer Canada, National Office
415 Exmouth Street Unit # 101
Sarnia, ON N7T 8A4

You will need to provide us the credit card type, number and expiry date, and the amount you would like to give each month.

How to

Volunteer

Volunteers are Breast Cancer Canada’s most important resource, and the backbone of our organization. From helping build our PROgress research to helping breast cancer patients, to supporting events, special fundraising projects and administrative tasks, our volunteers are dedicated to making a positive, life-changing impact.

We ensure our volunteers have the best possible experience and apply the Canadian Code for Volunteer Involvement.

You can help us end breast cancer by:

  • Volunteering with one of our fundraising campaigns. Or a BCC signature event
  • Helping with local community events where you live
  • Joining our PROgress research at a local hub
  • Assisting us with virtual office tasks

Learn more about our volunteer driven Regional Hubs.

Regional Hubs are an integral part of Breast Canada Canada. We connect communities and those committed to our mission to make the goal local. Together, we can save lives through advancing breast cancer research, coast to coast.

Connect to learn more about what is happening in your area: [email protected]